Adultères

Résumé

affiche adulteres petit   Central Park West, New York. Dans les quartiers chics de la grosse pomme, Dr. Phyllis Riggs, psychanalyste de renom, appelle sa meilleure amie Carol au secours. L’appartement est sens dessus-dessous. Pourquoi toute cette agitation ? La grande Phyllis vient d’apprendre que son mari la quitte pour une autre.

C’est dans une hilarante atmosphère de panique et de tension que Howard, l’époux de Carol, puis Sam, celui de Phyllis, entrent en scène, avant de s’apercevoir bien vite qu’ils auraient mieux fait de rester en coulisse. L’heure des quatre vérités a sonné.

Au menu : adultères, trahisons, psychanalyse… Servis saignant. Un régal !

Les personnages

Dr Phyllis Riggs / Isabelle Becuwe

Isabelle   Brillante psychanalyste, Phyllis Riggs, incarne à elle seule la haute société New-yorkaise. Elle exerce sa profession dans l’appartement conjugal, un endroit chic et bourgeois de Central park. En psy hors pair, elle analyse de manière très pertinente ses patients mais aussi ses proches. Cependant de nature confiante, Phyllis n’hésite pas à s’entourer de personnes qu’elle considère, somme toute, en difficulté d’ordre mental, et à les estimer comme ses amies. Son problème ? En femme supérieure, Phyllis n’hésite pas à se montrer castratrice avec eux, et plus particulièrement avec son mari, Sam, ce qui lui vaudra quelques rancœurs et mauvaises surprises…

Carol / Malvina Prault-Frédéric

 Un stylo dans la tête - Malvina  Carol sait ce qu’elle veut. Elle veut être la meilleure version d’elle-même, elle veut être importante. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle a épousé Howard, un créatif, un écrivain. Mariée à un génie, elle deviendrait forcément « quelqu’un ». Sauf que tout ne s’est pas passé comme prévu… C’est aussi pour cela qu’elle est devenue l’amie de Phyllis, une femme incroyablement brillante. Proche d’elle, et proche de son mari, elle trouverait forcément sa place dans la lumière. Alors, quand Phyllis l’appelle au secours, ce soir-là, Carol se dit qu’elle tient enfin la première place. La place de meilleure amie, de conseillère, de soutien. Mais, encore une fois, tout ne se passe pas comme prévu… Carol sait ce qu’elle veut. Elle veut être « quelqu’un d’autre ». Et ce soir, elle aura peut-être l’occasion de changer de vie pour le devenir. Si tout se passe comme prévu cette fois…

Howard / Nicolas Aubert

 Capture d’écran 2013-03-25 à 18.18.55  Si un jour vous avez l’occasion de lire les symptômes de la psychose maniaco-dépressive à tendance suicidaire, vous aurez sous les yeux une définition d’Howard. Marié à Carol, ami de Sam et Phyllis, il est ce genre d’homme qui vous semble normal de prime abord. Mais quand vous le regardez plus attentivement, vous remarquez son âme grise, son regard terne et sa lassitude de la vie. En phase heureuse, il dansera, chantera, cuisinera pour sa petite épouse. En phase triste, il cherchera un sac plastique où fourrer sa tête. Car sa dépression ne vient pas de nulle part, et trouve même de nombreuses origines : son mariage sur la sellette, sa carrière d’écrivain raté et son lourd passé…

Sam Riggs / Vincent Decaudin

  IMG_0122 Sam est marié, depuis trop longtemps sans doute, à Phyllis Riggs. Ils ont deux enfants, déjà grands. Avocat connu dans le milieu du show-biz new-yorkais, il possède un portefeuille bien rempli et un bel appartement à Central Park West. La cinquantaine élégante, il dispose encore de bons restes de son passé de sportif universitaire. Plutôt séduisant, il plaît aux femmes et a tendance à en profiter. Multipliant les conquêtes, il reste assez prudent pour ne jamais s’attacher. Mais c’est bien connu, il ne faut jamais dire jamais…

Juliet Powell / Angèle Simoulin

  Capture d’écran 2013-03-28 à 14.51.58 Juliet Powell, ce nom vous dit quelque chose ? Plus connue de par la notoriété de ses éminents parents, Juliet est une jeune fille fragile à la recherche d’un idéal, sans vraiment savoir ce qu’elle veut… Elle aime découvrir des personnages haut en couleur. Ce soir, ses attentes risquent d’être comblés.

Mise en scène / Baptiste Catrix et Marc Lamaison

Marc et BaptistePour notre première mise en scène, nous avons pris le pari de nous attaquer à un monument du cinéma, Woody Allen, et à sa pièce Central Park West, que nous avons rebaptisée Adultères, du nom français du recueil duquel elle est issue.

Les dialogues piquants et l’écriture rythmée de Woody Allen constituent un véritable défi, tant pour nous, metteurs en scène, que pour les comédiens, qui ont appris à dompter leurs personnages et leur évolution au fil des répétitions.

Le texte ayant déjà énormément de force et de caractère, notre travail de mise en scène a surtout consisté à le mettre en valeur le mieux possible en s’attachant à chaque personnage et en leur donnant un maximum de couleurs. En effet chacun d’entre eux présente un large éventail d’émotions, que les comédiens et nous-mêmes avons dû retranscrire au plateau, le tout, nous l’espérons, pour le plus grand plaisir du public !

Woody Allen

woody allenNé Allen Stewart Königsberg dans une famille juive d’immigrants, il grandit à Brooklyn, New York. A 16 ans, il commence à gagner sa vie en écrivant des gags pour l’agent David O. Alber qui les revend à différents chroniqueurs, puis il se met à écrire pour des stars telles que Sid Caesar. C’est alors qu’il décide d’endosser le pseudonyme de Woody Allen.

Plus connu en tant que cinéaste qu’en tant que dramaturge, il réalise pratiquement un film par an depuis le début des années 1970, et « seulement » une dizaine de pièces de théâtre. C’est en 1995 qu’il écrit cette pièce en un acte : Central Park West dans le cadre du spectacle Death Defying Acts, mis en scène par Michael Blakemore.

On y retrouve tous les démons du playboy octogénaire ainsi que son écriture si particulière, ponctuée de répliques toutes plus cyniques les unes que les autres. Les histoires s’entremêlent et se confondent, les personnages traversent des boulevards d’émotions qu’eux-mêmes n’auraient jamais pu imaginer ressentir.