Le Jardin

  • Résumé

Affiche Jardin - small

Dans un ancien terrain vague réhabilité en jardin d’enfants, les destins de cinq personnages aux caractères bien trempés vont se croiser. Jeanne, mère de famille célibataire et névrosée et sa vieille amie Suzanne, Antoine, ex-informaticien en instance d’introspection, Philippe, jeune cadre dynamique et père de famille exemplaire et Violette, jeune étudiante de province livrée à elle-même dans le stress et la folie de la capitale. Dans ce petit coin de verdure paisible et rassurant, ils apprendront à se connaître, s’apprécier , et s’exaspérer…

Avec Le jardin, Brigitte Buc signe une œuvre drôle, sensible et fondamentalement humaine. Cette comédie de mœurs traite de la solitude avec humour légèreté et poésie…

  • Les personnages

Jeanne / Angèle Simoulin

     Névrosée, trop franche, insupportable, voilà beaucoup de caractéristiques qui pourraient convenir à Jeanne à première vue. Mais Jeanne est avant tout une femme, une mère qui élève son fils seule, une enfant qui s’est sentie délaissée. Mais jamais elle ne pourrait avouer tout cela. Alors elle se cache derrière une franchise inégalable et fait preuve d’une ironie sans précédent… Ou alors c’est un excès d’huiles essentielles qui lui permet d’envoyer balader tout le monde, enfin bref… Mais derrière ce caractère bien trempé ne se cacherait pas une femme avec des envies et des projets ?

Antoine / Baptiste Catrix

     Et voilà Antoine ! Sans famille, sans boulot et sans ambition, il se complait dans son nouveau loft du quartier qu’il a trouvé grâce à Philippe. Plus préoccupé par mettre en peinture sa demeure que trouver du travail, il se sent en vacances et compte bien en profiter. En effet, c’est toujours agréable de se reposer un premier jour de printemps dans ce square tranquille, pourtant en pleine ville. Néanmoins les autres voisins qu’il y croisera ne rentre pas tous dans sa catégorie de “gens sympathique”…

    Franc, sensible, réfléchi, il va se laisser porter par les évènements et se dévoiler petit à petit. Il pourra enfin combler un vide dans sa vie sans être prisonnier d’une routine qui n’est passupporté par son côté un tantinet instable.

Suzanne / Morgane Vandenbunder

    Vous voyez cette vieille dame qui passe autant de temps que possible au soleil dans ce parc, toujours souriante et de bonne humeur ? C’est Suzanne. Mais si, vous lui aviez parlé l’autre jour. Enfin, vous l’avez plutôt écoutée d’une oreille distraite mais elle était ravie de pouvoir discuter avec vous ! Elle vient tous les jours dans ce square, le seul petit bout de verdure de cette banlieue parisienne. Les gens ne savent plus prendre le temps d’apprécier un peu de tranquillité de nos jours, mais heureusement Suzanne est là pour le leur rappeler. Et puis, elle est toujours ravie de passer du temps avec Jeanne pour pouvoir veiller sur elle. Elles ont une drôle de relation ces deux-là, mais bon c’est bien son rôle de vieille dame non ? Allez, on s’habitue vite à ce parc et aux têtes familières qu’on y croise. Allez la saluer en passant, toutes ces rencontres ça lui évite de penser aux tombes du cimetière ou à sa peur de la solitude. Non, non, vous verrez, c’est très sympathique ce quartier !

Violette / Elise Simoulin

    Violette est une jeune etudiante qui débarque à Paris, toute seule et un peu perdue.

    Elle aime les pique niques, sa famille, la couture et le romantisme comme on en voit que dans les films. Les gens qui la connaissent la qualifieraient comme serviable, gentille, qui ne refuse jamais d’aider son prochain. Cependant, ce qu’on remarque le plus chez elle, c’est sa capacité à pleurer en toute occasion. Violette a peur, elle a peur d’à peu pres tout : son voisin, les cimetieres, la solitude, la vieillesse…

    Elle répète sans cesse qu’elle veut quitter Paris, cette « ville de dingue » mais elle est néanmoins forcée d’y rester pour ses études. Cependant, cette ville se revelera peut etre plus enrichissante qu’il n’y parait et elle pourrait même y trouver des amis.

Philippe / Vianney Delespaux

    Vous avez dit parfait ..? C’est un mot qui correspond assez bien à Philippe. A la tête d’une petite famille parfaiter, c’est un père parfait. Il se trouve dans une situation parfaite : outre son job parfait, il loue des appartements. Il peut ainsi mener sa petite vie parfaite… pleine d’imperfections.

    Comme si son mariage ne lui suffisait pas, il n’hésite pas à draguer la petite Jeanne. Il s’assure assez insidieusement qu’Antoine, son locataire, sera en mesure de lui payer le loyer et devient, sans s’en rendre compte, pour le moins paternaliste.

    Au fond, Philippe se rend bien compte que la routine dans laquelle il est enfermé fait de son quotidien une vie pas si parfaite que ça…

  • Le mot du metteur en scène

Loïc CocheteuxAvec Le Jardin, l’accent a été mis sur les personnages. Car même s’ils ont des traits de caractères très différents, ce sont des personnages qui en profondeur, vivent et ressentent les mêmes choses à des degrès différents. Et ils vont apprendre à évoluer aux contacts les uns des autres, mettant de côté leur égo, leurs névroses et leurs peurs…

Il a fallu allier la poésie et la sensibilité singulière des dialogues à l ‘énergie des protagonistes pour donner à cette pièce les valeurs défendues par l’auteur avec un humour présent du printemps à l’hiver.

Interprétés par des comédiens très motivés et incroyables de justesse, Le jardin a tous les atouts en mains pour faire passer à notre public un très agréable moment.

Loïc Cocheteux 

  • L’auteur : Brigitte Buc

Brigitte Buc

Brigitte Buc débute sa carrière de comédienne à Rouen où elle suit les cours de Jean Chevrin au conservatoire d’Art dramatique. Elle joue ensuite avec Joël Dragutin au Théâtre 95 et avec Xavier Mareschi au Studio-Théâtre des Stains.

S’intéressant à l’écriture dramatique et à ses enjeux, elle a suivi des études de Lettres modernes à la Sorbonne et consacré un mémoire à l’œuvre de Nathalie Sarraute, dont l’influence est nettement décelable dans sa première pièce, Le Jardin, en 2006.

Brigitte Buc a également travaillé pour la télévision et le cinéma. Elle a notamment participé au scénario de Palais Royal de Valérie Lemercier et écrit certains textes pour son spectacle Valérie Lemercier aux Folies Bergère.

Affiche et illustrations : Elise Simoulin